Le cancer de la prostate : une pathologie qui touche beaucoup d’hommes

cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est une tumeur maligne formée à partir de mutations génétiques des cellules prostatiques. Cette pathologie est l’une des plus diagnostiquées chez les hommes ces dernières années. Il est à noter qu’elle touche surtout les individus près de 70 ans. Les antécédents familiaux sont les facteurs de risque les plus élevés selon les experts.

 

Comment détecter les symptômes du cancer de la prostate?

Le cancer de la prostate se caractérise par l’augmentation du volume de la glande. Cette dernière est souvent accompagnée par un symptome cancer prostate qui devrait alerter l’individu concerné. Cependant, il est à noter qu’aucun signe ne se manifeste lorsque la tumeur commence à se développer. Généralement, ce type de cancer débute par des difficultés à retenir ses urines ou tout simplement à uriner. Certaines personnes ressentent une envie fréquente d’aller aux petits coins, tandis que le débit du liquide est faible. Il arrive également de sentir une douleur ou une brûlure au moment de la miction. La tumeur maligne provoque aussi la présence de sang dans le sperme ou dans l’urine. Les malades remarquent souvent une difficulté à avoir une érection ou à éjaculer.

Ces symptômes sont combinés à des douleurs dans les os du dos, de la poitrine et de la hanche. Si les cellules cancéreuses se développent davantage, la personne atteinte par le cancer peut perdre du poids, ressentir une fatigue régulière et devenir sujette à une hypertension. Si la maladie s’aggrave, elle peut entraîner une insuffisance rénale et une compression de la moelle épinière. Il est à noter que la consommation d’aliments gras augmente le risque d’avoir le cancer de la prostate. Les viandes transformées, telles que les charcuteries ou les saucissons, sont les plus concernées. Le tabagisme figure aussi parmi les facteurs de risque d’attraper cette pathologie.

 

Conseils pratiques pour traiter la maladie

Le traitement du cancer de la prostate dépend entièrement des caractéristiques de celui-ci. Les soins seront donc adaptés selon le cas personnel de l’individu concerné. Une opération est souvent la meilleure issue pour stopper le développement des cellules cancéreuses. Elle est la plus proposée pour augmenter les chances de guérison des personnes atteintes, notamment les jeunes hommes. Des médecins suggèrent également la radiothérapie externe qui a pour rôle de détruire les cellules responsables de la pathologie. Elle est pratiquée avec soin afin d’éviter de toucher les organes voisins. Cette méthode est prisée puisqu’elle est efficace et indolore. Le travail dure environ 15 minutes par séance pendant 4 à 5 jours par semaine.

Pour optimiser l’efficacité de ces techniques, il est possible de les combiner avec un traitement naturel. La méthode de Beljanski est parmi les plus prisées. Elle met en avant l’utilisation d’extraits, dont Le Pao Pereira, la Feuille dorée de Ginkgo Biloba, l’ARN Fragments d’E. Coli et le Rauwolfia Vomitoria. Ces ingrédients possèdent des capacités à favoriser la destruction des cellules cancéreuses. Comme il a été indiqué précédemment, ils doivent être consommés en parallèle avec une chimiothérapie ou une radiothérapie modérée. Ils permettent d’ailleurs de réduire les effets secondaires des traitements tout en optimisant le confort des patients.